• Utilisez cette leçon d'école du dimanche pour préadolescent  pour enseigner aux enfants que Dieu peut faire toutes choses! Trouver plus de grandes leçons de l' école du dimanche pour aider les enfants à grandir dans leur foi.

    1. Mission Impossible Avant la classe, écrivez chacun des indices suivants sur une carte 3X5 différente. Ne pas écrire les informations entre parenthèses sur les cartes.

    Les indices:

    Ses frères complotèrent contre lui.

    Il a été vendu en esclavage, mais plus tard est devenu un roi-Genèse 50: 19-21 (Joseph).

    Cet homme a écouté le rapport du temps de Dieu et a pris des mesures-Genèse 6: 13-22 (Noé).

    Cet homme a donné une nouvelle définition pour combler travail-Exode 14: 22-30 (Moïse).

    Ces deux sœurs ne devaient pas terminer un enterrement parce qu'elles croyaient que Jésus pouvait faire un miracle-Jean 11: 11-44 (Marthe et Marie).

    Quand les enfants arrivent, lire le message suivant dans un style secret "espion" (ou du ruban adhésif à l'avance): Votre mission aujourd'hui est de trouver l'impossible. Dans cette salle sont cachés des indices  concernant les personnes qui ont cru l'impossible lorsque le possible semblait improbable. Et l'impossible est devenu probable. Si vous décidez d'accepter votre mission aujourd'hui, vous apprendrez ce que signifie croire l'impossible. Ce message s'autodétruira en cinq secondes. (Faites siffler la destruction des sons.)

    2. Chase à l'Impossible Formez deux équipes. Donnez à chaque équipe une Bible. Demandez à une personne de chaque équipe de rester avec vous pendant que leurs coéquipiers vont à l'extrémité opposée de la pièce. Donnez à chaque équipe deux des cartes préparées à l'avance. Faites que chacune des équipes courre pour découvrir les gens qui ont cru l'impossible. Lorsque les équipes ont découvert une réponse, l'équipe doit courir vers leur coéquipier debout avec vous et mimer qui est la personne jusqu'à ce que leur coéquipier devine le nom de la personne correctement.

    Après que les deux équipes aiet découvert les deux réponses, dire: Ces gens avaient la foi. La foi est de croire que rien n'est impossible. Quelle est la chose impossible, pour laquelle vous auriez besoin de croire que Dieu peut faire?

    3. Miracles modernes  Faites rechercher aux enfants dans des journaux ou des magazines des articles qui dépeignent des situations apparemment impossibles, comme les épidémies, la criminalité et la violence, ou des catastrophes naturelles. En tant que groupe, définir ce que signifie «impossibles».

    Formez des groupes de trois et demandez que chacun des groupes prie que Dieu travaille dans leurs propres situations «impossibles».

    4. Miracle Snacks Servez aux enfants différents fruits. Alors que les enfants mangent, les conduire dans une discussion sur la croissance miraculeuse de fruits à partir de graines. Parlez de la façon dont notre foi commence comme une graine et se développe.

    5. Miracle croissance Sortir et planter un arbre ou des bulbes de fleurs. Après la plantation, lire à haute voix Ephésiens 3: 14-21 comme une prière de clôture.


    votre commentaire
  • Public : les jeunes de 15 à 25 ans. Les nouveaux croyants ou ceux qui veulent redémarrer une connexion.

    Veux-tu vraiment marcher avec Dieu tous les jours ?

    Si tu réponds oui, tu t'engages à être en communion régulière avec ton Dieu. Tu pourras rester connecté avec lui, si chaque jour, tu prends un moment pour lire sa Parole. Tu vas ainsi mieux le connaître et comprendre ce qu'il veut pour toi. Cette connexion avec Dieu est Vitale !

    Ce carnet de bord souhaite t'aider à marcher dans ses pas, une année entière. Chaque jour, il te propose de méditer un passage de la Bible. Ensuite, laisse-toi encourager par la réflexion percutante du jour puis réfléchis à ta façon de mettre en pratique ce que tu viens de découvrir. Note sur ton carnet en une ligne ou plus : ce que tu as compris, tes décisions, tes questions ou sujets de prière… Enfin, mets le tout en pratique !

    Grâce aux 6 carnets « Connexion vitale », tu pourras parcourir la Parole de Dieu dans son ensemble. Si tu poursuis cette bonne habitude, tu auras ainsi écrit ton propre commentaire sur toute la Bible.

    Ton carnet de bord va t'aider à rester connecté 24h/24 et 7j/7 avec ton Dieu.

    Inclus : un Journal de Prière et un Guide de lecture de la Bible.

    Bon à savoir : vous pouvez démarrer la série Connexion vitale quand vous voulez. Il n'est pas nécessaire de commencer avec le volume «Année 1». Vous pouvez démarrer avec n'importe quel volume.

    Pourquoi acheter le livre ?

    • Il enracine le lecteur dans la lecture quotidienne de la Bible.
    • Il l'aide à prier tous les jours et à méditer la Parole de Dieu systématiquement.
    • Il peut être personnalisé pour devenir un journal de réflexions, prières…
    • C'est un outil pour les groupes de jeunes/lycéens/étudiants.
    • Il permet de se faire une image plus complète du fil historique qui parcourt la Bible.

      Les 6 carnets de la collection « Connexion Vitale », permettent aux ados un parcours approfondi de la Parole de Dieu dans son ensemble. Résultat de l'expérience du ministère de Parole De Vie, cet outil vise à aider les jeunes à prendre l'habitude de consacrer un moment chaque jour à la lecture, la méditation, la prière et la réflexion avec la Bible comme support. Au fil des jours, le lecteur développe une compréhension globale du message de la Bible et un amour pour son auteur. L'ado qui suit toute la collection en 6 ans, parcourt deux fois tout le Nouveau Testament et une fois l'Ancien Testament. Il peut démarrer la collection avec n'importe lequel des 6 carnets !





    votre commentaire
  • 100 questions d’ados sans réponses ?Que répondre à un ado qui a une question concernant la vie chrétienne ?

    Votre fille rentre de cours avec une question qui vous laisse perplexe… Vous ne savez pas comment elle lui est venue, mais vous avez conscience que sa vie chrétienne pourrait s'en trouver changée si vous ne lui fournissez pas une réponse adéquate. Vous êtes pris au dépourvu et vous avez besoin d'aide. Vous tenez entre vos mains une ressource conçue par l'un des chefs de file des intellectuels chrétiens. Il traite de questions complexes telles que…

    • Dieu existe-t-il vraiment et d'où vient le mal ?
    • Peut-on se fier à la Bible ?
    • La science moderne apporte-t-elle des preuves permettant de réfuter le christianisme ?
    • L'homosexualité est-elle génétique ?
    • Comment gérer l'école, les valeurs, la violence ?

    Cet ouvrage constitue une ressource précieuse dans laquelle les parents pourront puiser des réponses lucides aux questions de leurs enfants adolescents. Sa présentation sous forme de questions/réponses en fait un outil facile à consulter par parents, enseignants et ceux qui travaillent avec les jeunes. Il répond à une centaine de questions que les ados posent : Dieu, le mal, l'évolution, le sexe, la culture, l'école, l'avenir…

    Public

    • Pour les ados.
    • Pour les parents d'ados.
    • Pour les groupes de jeunes.

    • Édition 01 septembre 2004 , Format 14 x 21 cm, Nombre de pages 266 ; paru aux éditions CLE

     

    Sommaire


    Préface de la traduction en français
    De la part d'un parent d'adolescent
    Un mot de Chuck Colson

    PREMIERE PARTIE :
    LA FOI ET LES GRANDES QUESTIONS
    CHAPITRE 1 : DIEU EXISTE-T-IL ET PEUT-ON LE CONNAÎTRE ?
    DIEU ET LA PENSÉE CONTEMPORAINE
    • Q.1 : La vie a-t-elle vraiment un sens ? Parfois tout semble si vain et inutile.
    • Q.2 : Comment connaître et aimer Dieu si je ne suis même pas sûr qu'il existe ? Existe-t-il vraiment ?
    • Q.3 : Et si les hommes avaient inventé Dieu de toutes pièces parce qu'ils avaient besoin de quelqu'un pour s'occuper d'eux ?
    • Q.4 : Pourquoi l'univers existe-t-il ?
    • Q.5 : Bon, alors qui a créé Dieu ?
    • Q.6 : Pourquoi Dieu ne se révèle-t-il pas plus clairement ?
    • Q.7 : Si tout ce que tu dis est vrai, alors pourquoi n'y a-t-il pas plus de croyants ?
    CHAPITRE 2 : SI DIEU EST BON, POURQUOI LE MAL EXISTE-T-IL ?
    LE MAL, LE PÉCHÉ, ET L'AMOUR DE DIEU POUR L'HUMANITÉ
    • Q.8 : Dieu a-t-il créé le mal ?
    • Q.9 : Si Dieu n'a pas créé le mal, d'où vient-il ?
    • Q.10 : Pourquoi Dieu nous a-t-il permis de désobéir ?
    • Q.11 : Alors pourquoi Dieu, qui est bon, permet-il les conséquences du mal ? Pourquoi n'efface-t-il pas le mal dès son apparition ?
    • Q.12 : Pourquoi Dieu, qui est amour et bonté, se sert-t-il de la souffrance pour nous transformer et nous faire grandir spirituellement ?
    • Q.13 : Mais l'homme n'est-il pas naturellement bon, ou tout du moins moralement neutre ?
    • Q.14 : Les problèmes du monde ne pourraient-ils pas être résolus grâce à une meilleure éducation et à de nouveaux programmes sociaux?
    • Q.15 : Comment des auteurs de massacres comme Jeffrey Dahmer peuvent-ils être capables de tels crimes sans être des malades ?
    • Q.16 : L'enfer existe-t-il ?
    • Q.17 : Existe-t-il vraiment des créatures telles que les anges et les démons ?
    CHAPITRE 3 : LA SCIENCE MODERNE FOURNIT-ELLE DES PREUVES CONTRE LA BIBLE ET LE CHRISTIANISME ?
    LA SCIENCE, L'ÉVOLUTION ET LA CONCEPTION INTELLIGENTE
    • Q.18 : À part l'univers visible, n'y a-t-il rien d'autre ?
    • Q.19 : Les scientifiques n'ont-ils pas prouvé expérimentalement que la vie était le fruit du hasard ?
    • Q.20 : Même si la communauté scientifique n'a pas précisément démontré comment la vie était apparue sur terre, n'a-t-elle pas assez de preuves pour affirmer que l'évolution est une certitude, pas simplement une théorie ?
    • Q.21 : L'évolution et la création ne peuvent-elles pas être vraies toutes les deux ?
    • Q.22 : Comment différencier ce qui se produit naturellement de ce qui est créé ?
    • Q.23 : N'est-ce pas tout simplement imputer à Dieu ce que l'on ne comprend pas ?
    • Q.24 : À part le code ADN, existe-t-il d'autres arguments en faveur du créationnisme ?
    • Q.25 : Si la science n'a pas vraiment pu démontrer l'évolution, pourquoi l'accepte-t-on et l'enseigne-t-on toujours à l'école comme une certitude ?
    • Q.26 : Pourquoi le fait d'admettre l'existence d'un créateur serait-il une menace pour les enseignants ?
    • Q.27 : Es-tu sûr que le christianisme n'est pas opposé à la science ?
    • Q.28 : La persécution de Galilée par l'Église catholique ne prouve-t-elle pas l'opposition de cette dernière à la science ?
    • Q.29 : Si on découvre la vie sur une autre planète, les chrétiens ont-ils tout faux sur Dieu ?
    CHAPITRE 4 : PEUT-ON VRAIMENT SE FIER À LA BIBLE ?
    LA RAISON, LES PREUVES HISTORIQUES ET LES ÉCRITURES
    • Q.30 : La Bible n'est-elle pas, comme beaucoup d'anciens écrits, remplie de mythes et de superstitions ?
    • Q.31 : La Bible a été rédigée par tant de personnes différentes ; quel est son degré d'authenticité ?
    • Q.32 : Pourquoi les gens sont-ils tellement sceptiques quand il s'agit de l'authenticité de la Bible ?
    • Q.33 : Et les miracles ? Se sont-ils vraiment produits ?
    • Q.34 : Est-ce que je dois croire toute la Bible ? Est-ce que je n'ai pas le choix de croire ce qui me convient ou ce qui s'harmonise avec ma propre façon de voir la vie ?
    CHAPITRE 5 : QUI EST JÉSUS-CHRIST, ET POURQUOI EST-IL IMPORTANT ?
    LA RÉALITÉ, LA MISSION ET L'OEUVRE DE JÉSUS-CHRIST
    • Q.35 : Comment savoir si Jésus a vraiment existé ? Les disciples l'ont peut-être inventé ?
    • Q.36 : La plupart des preuves soi-disant « historiques » du christianisme n'ont-elles pas été purement et simplement fabriquées par les chrétiens ?
    • Q.37 : Il se peut que Jésus ait vraiment existé, mais était-il Dieu pour autant ?
    • Q.38 : Qu'est-ce qui prouve que Jésus était Dieu ?
    • Q.39 : Pourquoi fallait-il que Jésus meure ?
    • Q.40 : Qu'en est-il des autres religions monothéistes ? Ne valent-elles pas le christianisme ?
    • Q.41 : Qu'arrive-t-il à ceux qui meurent sans avoir jamais entendu parler du Christ ? Cela semble injuste qu'ils aillent en enfer.
    CHAPITRE 6 : QUE SIGNIFIE DEVENIR CHRÉTIEN ?
    LA VIE PAR LA FOI
    • Q.42 : À part la vie éternelle, qu'est-ce qu'il y a de si merveilleux à être chrétien ? Les chrétiens ne sont-ils pas tous des fanatiques obsédés par des règles ?
    • Q.43 : Le christianisme n'est-il pas une religion pour les faibles ?
    • Q.44 : Les chrétiens affirment qu'ils sont « sauvés ». Comment se fait-il que certains soient si méchants et mesquins ?
    • Q.45 : Comment puis-je devenir chrétien ?
    • Q.46 : J'ai prononcé la prière. Maintenant qu'est-ce qui a changé en moi ?
    • Q.47 : Je ne me souviens pas n'avoir jamais cru. Est-ce mal ?
    • Q.48 : Comment connaître la volonté de Dieu pour ma vie ?
    DEUXIEME PARTIE
    QUE FAUT-IL FAIRE QUAND… L'ADOLESCENT FACE À DES PROBLÈMES CONTEMPORAINS
    CHAPITRE 7 : POURQUOI LES CHRÉTIENS…?
    FAIRE LA LUMIÈRE SUR DES INCOMPRÉHENSIONS COURANTES
    • Q.49 : Mes amis trouvent que les chrétiens essayent toujours d'imposer leur moralité aux autres. Pourquoi chacun ne peut-il pas décider de ce qui est bien ou mal pour lui-même ?
    • Q.50 : Les chrétiens ne portent-ils pas un jugement quand ils affirment que les sentiments de l'autre ne sont pas légitimes ?
    • Q.51 : Ne devons-nous pas nous montrer tolérants vis à vis de ce que les autres croient ?
    • Q.52 : Cela signifie-t-il que les chrétiens sont complètement rigides ?
    • Q.53 : Alors pourquoi les gens considèrent-ils souvent les chrétiens comme des fanatiques ?
    • Q.54 : Pourquoi le christianisme opprime-t-il les femmes ?
    • Q.55 : Comment les chrétiens peuvent-ils condamner les homosexuels alors que c'est Dieu qui les a faits ainsi ?
    • Q.56 : Comment peut-on défendre le christianisme alors qu'il est responsable de tant de guerres et d'atrocités ? Que dire des croisades et de l'Inquisition espagnole ?
    • Q.57 : Pourquoi les chrétiens sont-ils anti-intellectuels ?
    • Q.58 : Pourquoi les chrétiens ne s'engagent-ils pas sur le plan écologique ?
    CHAPITRE 8 : POURQUOI FAUT-IL…?
    LA SEXUALITÉ, L'AMOUR ET LE MARIAGE
    • Q.59 : Toutes ces règles négatives qu'ont les chrétiens concernant la sexualité ne correspondent-elles pas à une forme de rejet du corps ? Pourquoi traiter le corps comme s'il était « sale » ?
    • Q.60 : Pourquoi les chrétiens en font-ils tout un plat dès qu'il s'agit de sexualité ?
    • Q.61 : Pourquoi attendre d'être marié avant d'avoir des relations sexuelles ?
    • Q.62 : Mais tout le monde trouve ça normal d'avoir des relations sexuelles avant le mariage. Comment toute une société peut-elle se tromper ?
    • Q.63 : Mais un homme a besoin de relations sexuelles. N'est-ce pas une fonction naturelle ?
    • Q.64 : Pourquoi le problème du viol quand on sort ensemble est-il aujourd'hui si répandu ?
    • Q.65 : Ne devrait-on pas être libre de mettre un terme à son mariage quand il ne répond plus aux attentes ?
    • Q.66 : Depuis que vous avez divorcé, maman et papa, je n'arrive plus à vous respecter. Pourquoi aurais-je tort de prendre mes propres décisions alors que vous en avez prises de si mauvaises ?
    CHAPITRE 9 : EST-CE QUE JE DOIS GARDER MON BÉBÉ ? LES LIMITES DE LA VIE : LA GROSSESSE, L'AVORTEMENT ET LA BIOÉTHIQUE
    • Q.67 : Pourquoi faire toute une histoire de l'avortement ? Il ne s'agit que d'un foetus, pas d'une personne.
    • Q.68 : Les opposants à l'avortement comparent souvent la politique d'avortement à l'holocauste nazi. N'est-ce pas aller un peu loin ?
    • Q.69 : Si une jeune femme se fait avorter, le problème est réglé. Le père et elle peuvent continuer leur vie, non ?
    • Q.70 : Pourquoi des associations comme le planning familial militent-elles pour que l'avortement soit accessible à tous ?
    • Q.71 : Maman, je suis enceinte. Que dois-je faire ? Dois-je garder mon enfant ?
    • Q.72 : Que faire quand les examens médicaux montrent que l'enfant n'est pas normal ?
    • Q.73 : Sans l'avortement, ne serions-nous pas rapidement confrontés à une surpopulation ?
    • Q.74 : Et les manipulations génétiques ?
    • Q.75 : Et le clonage ?
    • Q.76 : Si les gens veulent mourir, n'est-il pas plus humain de leur accorder le droit au suicide plutôt que de les laisser souffrir ?
    CHAPITRE 10 : DEVINE CE QUE J'AI APPRIS AUJOURD'HUI ?
    L'ÉCOLE, LES VALEURS ET LA VIOLENCE
    • Q.77 : Les écoles publiques n'ont pas le droit d'enseigner la religion, on ne peut donc pas trop compter sur elles, n'est-ce pas ?
    • Q.78 : Mon école est tellement anti-chrétienne ; qu'est-ce que je peux y faire ?
    • Q.79 : Dans mon école on distribue des préservatifs. Si les jeunes ont des relations sexuelles, n'est-il pas important qu'ils se protègent ?
    • Q.80 : Mes livres de cours (ou mes professeurs) le disent. Ils doivent en savoir plus que toi, non ?
    • Q.81 : Pourquoi nos écoles publiques sont-elles devenues si dangereuses ? Qu'est-ce qui a mal tourné ?
    • Q.82 : Je ne serai jamais violent moi-même, mais j'aime bien regarder des films où l'on s'entretue. Quel mal peut-il y avoir à cela ?
    • Q.83 : Il faut que j'évacue ma colère d'une façon ou d'une autre, pourtant !
    • Q.84 : Je ne m'intéresse pas à la pornographie sur Internet ni à d'autres trucs comme ça. Alors pourquoi es-tu toujours derrière moi pour limiter mon utilisation de l'ordinateur ?
    • Q.85 : Mon meilleur ami vient de mourir. Ça ne va pas fort, et j'ai besoin d'aide. Comment surmonter ce deuil ?
    CHAPITRE 11 : DE QUOI SUIS-JE REDEVABLE ENVERS LE GOUVERNEMENT ?
    LE GOUVERNEMENT, LA POLITIQUE ET LA CITOYENNETÉ
    • Q.86 : Pourquoi dit-on que les nations en occident sont « chrétiennes » ?
    • Q.87 : Les chrétiens sont-ils pour la séparation de l'Église et de l'État ?
    • Q.88 : Doit-on permettre les scènes de la nativité et autres symboles religieux dans les lieux publics ? Quelles sortes d'expression religieuse peut-on y tolérer ?
    • Q.89 : Si la loi est incapable de rendre les gens meilleurs, pourquoi légiférer sur la moralité ?
    • Q.90 : La vie privée d'un dirigeant doit-elle avoir un rapport avec sa vie publique ?
    • Q.91 : Pourquoi me donner la peine de voter quand j'aurai dix-huit ans ?
    • Q.92 : Pourquoi les chrétiens prônent-ils la vengeance ? « enfermez-les » semble être leur seule réponse à tous les problèmes. N'existe-t-il pas une meilleure approche de la justice ?
    • Q.93 : Comment se comporter lorsqu'on est en désaccord total avec la politique d'un gouvernement ?
    CHAPITRE 12 : COMMENT NE PAS AVOIR PEUR DE MON AVENIR ?
    LE TRAVAIL, LA CARRIÈRE ET LE SUCCÈS
    • Q.94 : Pourquoi le travail est-il si important, si ce n'est pour gagner sa vie ?
    • Q.95 : Mais le travail est si souvent ennuyeux. Doit-il toujours en être ainsi ?
    • Q.96 : Et si je veux devenir un artiste ?
    • Q.97 : Et si je veux travailler dans le privé ?
    • Q.98 : Si je travaille dans le secteur privé, dans la politique ou dans une autre profession, ce n'est pas parce que je suis chrétien que je dois mettre Dieu partout ?
    • Q.99 : Mais tout ne tourne pas autour de Dieu !
    • Q.100 : À quoi mesure-t-on le succès ?

    votre commentaire



  • votre commentaire
  • RTP 2012/2013

    Partage n°17

    Samedi 26 mai 2012

    LE PARDON

    Introduction :

    Tu veux oublier mais tu n'y arrives pas. Tu restes enchaîné(e) par cette blessure. Ce passé que tu n’arrives pas à gérer fait grandir en toi un sentiment de révolte, quand ce n’est pas de la haine pour celui ou celle qui t’a fait du mal.

    Que répondre à cette situation, te dire qu’en choisissant de pardonner, Dieu dans son immense amour mettra le pardon dans ton cœur et restaurera ce qui est brisé en toi ?

    Des mots, toujours des mots et encore des mots pourrais-tu me répondre. Et pourtant…

     

    Définition du pardon :

    Le pardon est l’acte de pardonner. Pardonner c'est tenir une offense pour non avenue (pas arrivée, inexistante), renoncer à ‘' tirer vengeance de... » C’est aussi la rémission d’une faute.

    Synonyme : Oublier, remettre, passer, absoudre, gracier, amnistier.

     

    Différence entre pardon humain et pardon divin : 

    Le pardon divin : nous sommes au bénéfice du pardon de Dieu si nous confessons nos péchés et que nous nous repentons.

    Le pardon humain : une personne peut-être pardonnée sans qu’il y ait repentance de sa part (exemple de la grâce présidentielle qui n’implique pas que le condamné se repente de ses fautes passées).

     

    Pourquoi pardonner ? 

    Parce que Dieu nous le demande.

    C'est un acte de soumission au Seigneur. (Colossiens 3:13; Matthieu. 6:14-15.)

    Parce que Dieu nous pardonne.

    C'est une conséquence du pardon reçu. (Matthieu 18:23-35)

    Parce que pardonner c'est imiter Dieu

    "...Vous pardonnant réciproquement, comme Dieu vous a pardonné en Christ. Devenez donc les imitateurs de Dieu..."  (Éphésiens  4:32 - 5:1)

    Parce que le refus de pardonner nous éloigne de la communion avec Dieu

    Matthieu 6:14-16 "Si vous pardonnez aux hommes leurs fautes, votre Père Céleste vous pardonnera aussi, mais si vous ne pardonnez pas aux hommes, notre Père Céleste ne vous pardonnera pas non plus vos fautes.

    Le pardon est une puissance qui libère : plus besoin d’éviter cette personne ou faire semblant de lui sourire. N’est-ce pas mieux ? Le pardon va permettre un juste relation avec toi, les autres et avec Dieu (cf l’histoire de Joseph : son pardon a permis au plan de Dieu de s’accomplir (Genèse 42 à 50)) 

     

    Tu pourrais me répondre : "Je ne peux pas pardonner !!". La question première n'est pas de pouvoir (c'est la puissance de Dieu) mais de vouloir. Tant que tu résisteras à la décision de pardonner, tu résisteras à Dieu et il te résistera. Il ne pourra pas agir pleinement dans ta situation pour cicatriser et réparer ta blessure.

     

    Les conséquences du refus de pardonner : 

    Tu prends le risque d’être livrés aux tourments : parabole du serviteur impitoyable. (Matthieu 18:23-35) 

    La parabole du serviteur impitoyable se termine dans les tourments. Le maître livre aux bourreaux le serviteur impitoyable qui refuse de pardonner et d'offrir la grâce qu'il a lui-même reçue.

    A ne pas vouloir pardonner, à vouloir « rendre la monnaie de sa pièce » à la personne qui t’a fait du mal, tu vas laisser entrer en toi des sentiments d’amertume, de haine, de rancune, de désir de vengeance. Les murs que tu vas dresser face à la personne qui t’a fait du mal, qui t’a blessé vont assurer une certaine protection…mais petit à petit c’est ta propre prison que tu vas construire, prison dans laquelle tu risques de rester enfermé(e).

     

    Le refus de pardonner va lentement infester ceux qui t’entourent :(Hébreux 12:14-15) 

    A vouloir garder ces sentiments d’amertume et de colère, tu risques de laisser ces dernières contrôler ta vie et régir tes relations avec les autres. Tu deviendras ainsi méfiant, prompt à la colère, étant incapable de te rendre compte des mauvaises conséquences sur ton entourage.

    La personne qui n'a pas pardonné, qui n'a pas coupé avec son passé, aura tendance à reproduire sa méfiance, son amertume dans sa vie future… (couple, avec les enfants et la famille). Tu attendras que tes proches adoptent la même attitude que toi (« méfie toi de lui » ou « soit toujours méfiant avec les autres »). Ils seront ainsi influencés négativement dans un cycle sans fin à vouloir reproduire ton comportement…ou à en souffrir…

     

    Le pardon est nécessaire à la réconciliation. (Matthieu 5:23-26; Romains 5:8-11) 

    Pardonner va te permettre de construire une relation profonde et durable. (Matthieu 5:23-26; Romains 5:8-11). 

    Pardonner n’est pas simple…ou alors c’est un pardon superficiel qui ne durera qu’un temps jusqu’à ce que… « je savais bien que je ne pouvais pas lui faire confiance » ou « j’ai passé l’éponge la dernière fois mais cette fois je vais lui faire payer doublement »

    C’est pourquoi le pardon implique d’abord de faire le point avec ton Dieu :

    -          lui présenter la situation qui te fait mal

    -          lui parler de cette personne qui t’a fait ou te fait souffrir (il ne s’agit pas de demander à Dieu de te venger d’elle ou de lui !)

    Alors oui, tu peux crier à Dieu ta douleur, tu peux lui dire combien tu as mal. Pardonner ne signifie pas que tu dois faire comme si la blessure n’existait pas.

    Mais c’est dans cette démarche de confidence en tête à tête avec Dieu qu’il va pouvoir agir et t’aider à cheminer petit à petit vers le pardon.

    Oui c'est normal d'être en colère, il te faut exprimer ta colère pour pouvoir décider ensuite de passer l'éponge

    Je lui ai pardonné…il a recommencé... (existe-t-il une limite au pardon ?) 

    Question difficile que celle de la limite au pardon. La Bible dit que là où le péché a abondé la grâce a surabondé" (Romains 5:20) Matthieu 18 v 15 à 22 : « Pierre s’approcha de Jésus pour lui demander : « Seigneur, quand mon frère commettra des fautes contre moi, combien de fois dois-je lui pardonner ? Jusqu'à sept fois ? » Jésus lui répondit : « Je ne te dis pas jusqu'à sept fois, mais jusqu'à soixante-dix fois sept fois. » Il te reste donc encore de la marge… 

     

    Pardonner…est-ce oublier le mal qui a été fait ? 

    Le mal qui a été fait est comme une blessure ; la cicatrice est là et bien présente pour te rappeler ce mauvais souvenir. Mais là où Dieu va agir, c’est dans l’invisible, sous la cicatrice pour régénérer les tissus blessés.

     

    "Car je pardonnerai leur iniquité, je ne me souviendrai plus de leur péché" Hébreux 10:17 (Jérémie 31:34)

    "C'est moi, moi qui efface les transgressions pour l'amour de moi. Et je ne me souviendrai plus de tes péchés" (Esaïe 43:25)

    "Quel Dieu est semblable à toi, qui pardonnes l'iniquité et qui oublies les péchés du reste de ton héritage? Il ne garde pas sa colère à toujours, car il prend plaisir à la miséricorde. Il aura compassion de nous, il mettra sous ses pieds nos iniquités; tu jetteras au fond de la mer tous leurs péchés." (Michée 7:18-19)

     

    Conclusion :

    En donnant ce pardon, c'est d'abord toi qui vas en bénéficier. Il pourra rester une cicatrice, mais en dessous la blessure sera guérie parce que tu auras su et voulu confier ta douleur à Dieu et lui demander de t’aider.


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires